0

Comment devenir soudeur ?

masque de soudeur

Le soudeur est un ouvrier dont le rôle est très apprécié dans le milieu de l’industrie. Son intervention sur des chantiers de grand standing ne passe pas inaperçue et en fait un métier noble. Comment devenir un soudeur ? Quelles sont les compétences qu’il faut avoir pour devenir un soudeur ? Si vous vous posez la question, c’est parce que vous êtes curieux de connaître les conditions pour devenir un de ces créateurs d’emplois dans le monde. Découvrez alors tout ce qu’il faut savoir dans ce zoom.

Des aptitudes à avoir pour devenir un soudeur

Pour devenir un soudeur, vous devez suivre une formation pour devenir un professionnel du métier. En effet, il existe plusieurs centres de formation qui offrent ce service à ceux qui le désirent. Parlant des diplômes à avoir nous pouvons énumérer le CAP ou le BAC. Ces diplômes s’obtiennent en mention MC soudage.

En dehors de ce parchemin, avoir déjà des compétences professionnelles dans le domaine peut vous ouvrir facilement les portes du métier de soudeur. Pour avoir ce titre, vous pouvez le faire par un VAE en mode apprentissage sous contrat professionnel. Ainsi, vous aurez un certificat de compétences professionnelles (CCP).

Lire aussi : Le fonctionnement d’une sableuse

Il faut préciser que le CCP peut être multiple et chacun d’eux à une correspondance définie avec un module de formation dans le domaine. Il peut s’agir du module de formation souder en position plate avec des outils métalliques ou du module souder en toutes les positions des outils ou objets métalliques. Le site masque-de-soudeur.fr propose un guide d’achat sur les masques de sidérurgie.

Par ailleurs, il est nécessaire d’avoir d’autres compétences naturelles pour bien faire ce métier. En effet, un bon soudeur doit être doté d’une grande précision dans le geste. Il doit aussi avoir un sens aigu de l’organisation. La créativité doit aussi être son fort. En outre, le soudeur est censé avoir un sens de l’accueil et de partage avec sa communauté.

De la nécessité d’avoir un agrément

Il ne suffit pas d’être compétent avec un fer à souder pour exercer le métier de soudeur. En effet, il est obligatoire d’avoir des preuves de votre compétence ainsi qu’un agrément vous autorisant à exercer le métier de soudeur. Il s’agit d’un certificat d’aptitude professionnelle à valeur d’autorisation d’exercer qui a une durée de validité de trois ans.

Voir également : Les conseils d’ooreka

Par ailleurs, vous pouvez suivre des formations accélérées dans certaines structures pour mériter cet agrément. Il s’agit des centres tels que soudage TIG ou initiation. Il en existe bien d’autres, la liste n’est pas exhaustive. Toutes ces restrictions sont nécessaires pour s’assurer de la qualification du soudeur. Du moment où ce dernier est appelé à intervenir sur de grands chantiers, il est tout à fait logique de prendre des mesures.

En conclusion, il faut retenir que le métier de soudeur est un métier noble peu complexe, mais qui possède aussi ses exigences et ses contraintes. Il est toujours mieux de se faire former dans une structure professionnelle et reconnue par la loi afin de se garantir un avenir dans le métier. Ne pas le faire dans les règles risque d’être un obstacle à la longue pour le soudeur.

Laisser un commentaire