0

Cannabis CBD : un nouvel essor de l’agriculture ?

cannabis cbd

Le CBD, le composant relaxant du cannabis est plus ou moins près de la légalisation et sa présence dans le marché du bien-être devient de jour en jour plus signifiante. Dans les boutiques spécialisées en bien-être s’étale un choix toujours en augmentation de confitures au chanvre, de laits relaxant au CBD, de graines de chanvre à mâcher à forte teneur protéinée, d’huile de massage de chanvre, d’huiles essentielles de cannabis, d’huile de cannabis CBD, etc. On peut dire que pour la consommation de ces produits nouvellement mis sur le marché du cannabis, les volutes de fumée ne sont pas plus au rendez-vous que les effets psychotropes du cannabis. En un mot, les feux sont braqués depuis un moment sur les rôles très variés de la beuh.

Loi Vis à Vis du Cbd

Mais hormis ces applications « bien-être », c’est surtout l’usage médical qui intéresse au plus haut point les défenseurs du cannabis CBD. Toutefois, produire du cannabis thérapeutique nécessite encore en France des autorisations spéciales qui, si elles sont demandées en nombre toujours plus croissant, ne sont pas toujours accordées, tant s’en faut. En effet, la législation française interdit de produire du cannabis contenant plus de 0,2% de THC. S’il s’avère que le cultivateur a passé outre et récolte des fleurs en ayant un pourcentage plus élevé, il s’expose à une grave pénalisation pouvant comporter, en plus d’une forte amende, une peine de prison.

Toutefois des voix s’élèvent, car si la vente de cannabis CBD est plus ou moins tolérée en France, le cannabis CBD est importé pour la plus grande part. Pourquoi ne pas mettre en place une filière française, s’étonnent plusieurs cultivateurs et quelques politiques défenseurs de la plante et ses utilisations thérapeutiques. Cela d’autant plus que la concurrence internationale devance la France de plusieurs longueurs dans ce domaine. Des cannabiculteurs passent outre les autorisations et se lancent en attendant que la légalisation soit mise en place ; d’autres font la demande d’autorisation spéciale auprès de l’ANSM.

Lisez aussi : https://www.ulyces.co/news/des-distributeurs-de-cannabis-vont-etre-installes-dans-les-rues-en-republique-tcheque/

Que vaut le CBD économiquement ?

De cela il ressort que la culture du cannabis à forte teneur en CBD (et moins de 0,2% de THC) est en passe de devenir un atout majeur pour l’essor économique de l’agriculture à vocation thérapeutique (les autres produits comprennent un grand nombre de plantes médicinales). Véritable trou dans le marché disent les spécialistes. Il est grand temps de légaliser la production du cannabis thérapeutique.

Les Avancés Légales en Matière de CBD

Impatients, de nombreux cultivateurs s’engouffrent dans la brèche et deviennent cannabiculteurs même si la production médicale reste illégale. Ils espèrent par leur attitude, un tant soit peu rebelle, faire avancer les choses et se lancent en attente de l’autorisation pour une expérimentation. Par ailleurs, ces professionnels souhaitent prendre le relais des importations le plus rapidement possible, car la France est en train de rater le coche. Dommage, car les indications thérapeutiques autorisées par l’ANSM représentent tout de même un groupe de plus de 300 000 patients et environ 7 hectares de cultivars pour être en mesure de produire un gramme de CBD quotidien, la dose qui va leur être administrée à titre d’expérimentation.

Lisez aussi : https://graine-cannabis.info/cbd/

Laisser un commentaire